Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'énigme de l'enfant trouvé

Je suis passionnée par l’histoire et la généalogie. Je ne sais pas si je vais beaucoup vous proposer des articles sur ce sujet, mais il est possible que de temps en temps, je vous parle d’un cas un peu particulier.

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un certain Pierre FRANÇOIS.

Que savons-nous de lui ?

Pierre FRANÇOIS s’est marié le 3 mars 1810 à Caen. Sur son acte de mariage, il est indiqué que Pierre FRANÇOIS, enfant trouvé, a été baptisé à l’Hôtel-Dieu de Caen le 24 octobre 1787.

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Sur son acte de décès, le 18 février 1852 à Caen, il est indiqué, pareillement, qu’il a été baptisé à l’Hôtel-Dieu de Caen comme enfant trouvé le 24 octobre 1787.

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Effectivement, nous retrouvons bien l’acte de baptême correspondant à l’Hôtel-Dieu de Caen, en date du 24 octobre 1787.

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

On pourrait s’arrêter là ! mais ... il existe aussi un registre des enfants trouvés, où l’on peut lire parfois le nom de la mère, ou les vêtements portés par les enfants abandonnés ... Cela mérite une petite visite.

Il n’y a que 3 abandons d’enfant à cette date : un qui a été nommé Pierre Philippe, et deux enfants jumeaux, un garçon et une fille, indiqués comme décédés au bureau.

L’enfant baptisé Pierre Philippe est indiqué comme ayant été baptisé à l’Hôtel-Dieu le 24 octobre 1787. Mais ... il n’y a que deux baptêmes à cette date-là ! Pierre FRANCOIS et Louise !

Le baptême suivant est au 30 octobre.

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Cela mérite de consulter le registre des décès.

On y retrouve, à la date du 26 octobre 1787, le décès de deux enfants jumeaux, nommés Louise et Pierre FRANCOIS.

Voici le registre des enfants trouvés les concernant :

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Alors ... problème ! On a trois enfants arrivés ce jour-là, trois indiqués comme baptisés à l’Hôtel-Dieu le 24 octobre ... et on n’a que 2 baptêmes, et deux décès le 26 octobre, les jumeaux Louise et Pierre FRANÇOIS.

Qui est donc le Pierre FRANÇOIS marié en 1810 et décédé en 1852 ? Il ne peut être le Pierre FRANÇOIS, baptisé le 24 octobre 1787, vu que celui-ci est décédé le 26 octobre.

Consultons le registre des nourrices : il y est bien indiqué qu’un seul enfant a été confié dans ces dates-là, le 24 octobre, nommé Pierre PHILIPPE, à la nourrice LELIEVRE, de La Bésace.

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Deux solutions se présentent :

  • 3 enfants ont été abandonnés et baptisés, le Pierre PHILIPPE, et les jumeaux Pierre et Louise FRANÇOIS, mais ledit Pierre PHILIPPE ne figurant pas sur les registres de baptême a été, soit oublié ( ?), soit baptisé ailleurs ( ?) Notre Pierre FRANÇOIS pourrait alors être Pierre PHILIPPE.
  • Pierre FRANÇOIS, enfant trouvé, pourrait avoir été abandonné à une autre date, assez éloignée, et la nourrice ainsi que les administrations auraient confondu les dates.

Si l’on considère la première solution, Pierre FRANÇOIS aurait dû s’appeler Pierre PHILIPPE. Il aurait dû être baptisé à l’Hôtel-Dieu à Caen le 24 octobre 1787, mais cet acte ne figure pas dans les registres. Voici son acte d’enfant trouvé :

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Photo prise aux Archives Départementales du Calvados

Jean Elie Le Lièvre à St Ouen des Besaces au lieu de

Françoise Marie du Prey à St Georges au lieu de

Urbin Marais de la Paroisse de Saint

Georges d’Aunais en garde d’un enfant mâle

déposé au Bureau de dépôt de cette ville

(en)viron huit heures du matin sort des

Œuvres de Marie Françoise Cécile de

FENIANCOURT don(t) on ignore la paroisse

Reçu à l’hôtel dieu sur ordonnance de Me

le Comte de Faudoux du 24 8bre 1787 ba(p)tisé

à L’hôtel Dieu et nommé pierre philippe.

Il est indiqué sur cet acte que le 8 février 1790, il a été remis à Madeleine Du Prey.

Une recherche dans les tables des décès de Caen nous apprend le décès d’une Marie Madeleine Françoise DUPRAY, veuve BISSONNET, le 1er avril 1824, âgée de 70 ans. Elle habitait 20 rue d’Auge. C’est le quartier de notre Pierre FRANÇOIS. Cela semble correspondre, elle pourrait être la nourrice.

Recherchons dans les paroisses de St Ouen des Besaces et St Georges d’Aunay pour retrouver le baptême éventuel ... Aucun baptême de l’enfant ni décès de la mère éventuelle dans ces deux communes. Par contre, de nombreux actes de baptêmes et décès à St Georges d’Aunay d’enfants trouvés et venant de l’Hôtel-Dieu de Caen figurent dans les registres, preuve qu’il y avait plusieurs nourrices à St Georges.

Si le Pierre FRANÇOIS est bien le Pierre PHILIPPE, qui est donc sa mère ?

Marie Françoise Cécile de FENIANCOURT ...

Mais malgré les recherches, impossible de trouver une famille ou un château ou lieu-dit portant ce nom. Il est fort possible que la mère ait usé d’un faux nom, ou, autre possibilité, que les personnes l’ayant assisté ne sachant pas écrire ont déformé le nom en le retransmettant. Mais les recherches sur un nom déformé n’ont pas abouti non plus.

La piste est donc arrêtée aussi !

Si l’on considère la deuxième solution, que Pierre FRANÇOIS aurait été abandonné à une autre date, la piste est rompue aussi, sans date précise, on ne peut retrouver. Des recherches ont été entreprises sur les deux mois précédant et suivant, sans résultat.

Qu’en pensez-vous ?

Toute aide est la bienvenue.

Anne d'Amico 04/06/2013 09:22

Pas simple cette histoire! Faire de la généalogie est comme faire une enquête policière, et on a parfois des surprises! Je fais la mienne depuis une bonne dizaine d'années, mais quand j'ai commencé à faire un blog j'ai un peu laissé tomber, faute de temps! En général, l'été, je mets mon blog en pause et me consacre à mes recherches! C'est beaucoup plus simple depuis que les archives ont numérisé et mis en ligne certains documents!
Bisous ma belle!

Panpanette 04/06/2013 09:25

Oui, cela demande beaucoup de temps et d'investissement, mais c'est passionnant !
Bonne journée !

nadine 23/04/2013 11:37

On me cache des choses :-)

Panpanette 23/04/2013 12:18

Non, rien, promis !!!
Enquête toujours en cours !!!

Marc Lef 11/04/2013 08:42

Passionnant, cela mériterait une vraie investigation...

Panpanette 11/04/2013 08:56

Je pense que beaucoup de "petites" histoires émaillent notre passé.
Merci pour votre intérêt !

michelle 09/04/2013 16:39

j'avais reçu un mail disant que tu as reposté mon article la robe flamboyante, mais je ne le vois pas ;
ob a dû se tromper^^

Panpanette 09/04/2013 17:06

Oui, il y a toujours des trous, mais parfois, on arrive à débloquer une situation, même plusieurs années plus tard.

Panpanette 09/04/2013 17:05

En fait, je cherchais comment faire un commentaire, et ne trouvant pas la case "commentaire", j'ai cru que "repost" c'était la même chose. Je suis désolée, je suis encore débutante sur les blogs.

MB2 09/04/2013 15:03

J'ai commencé les arbres généalogiques de mon mari et le mien, il y a plus de 15 ans. Ma sœur aînée a repris le flambeau car je ne peux pas trop bouger. J'ai trouvé des "trous", lol.
Chez mon mari, je n'ai pas trouvé le lieu exact de la naissance d'une ancêtre de mon mari. Enfin, je ne désespère pas, lol.
Bonne journée, biz